Taux d'humidité des murs

Mesures de l'humidité des murs :

Seules méthodes de mesures fiables et reconnues auprés des tribunaux en cas de litige après l'assèchement des murs d'un bâtiment : l’étuve sèche ou la bombe à carbure. La mesure réalisée par prélévement d’un échantillon à environ 10 cm de profondeur n’est pas faussée par l’hygroscopie et la conduction électrique des sels minéraux.

La bombe à carbure

Sur le chantier la bombe à carbure permet d'obtenir une mesure précise du taux d'humidité des murs avant et après un traitement contre les remontées capillaires.

 

 Utilisation :

  1. Prélèvement, par forage, à l’endroit souhaité, d’un  échantillon de la maçonnerie dont il faut vérifier l’assèchement des murs.

  2. Dans un souci d’efficacité optimale du test à la bombe à carbure, il est de la plus grande importance de prélever un poids bien précis du matériau. Pour ce faire, l’échantillon sera pesé sur une balance digitale de précision.

  3. Cet échantillon sera alors pesé avec précaution, puis placé dans la bombe à carbure avec une cartouche de carbure de Calcium et des billes en acier.

  4. Une fois tous ces éléments dans la bombe à carbure, celle-ci est fermée de façon parfaitement hermétique et secouée vigoureusement afin que les billes en acier cassent la cartouche de carbure de calcium qui se mélangera alors avec l’échantillon de maçonnerie.

  5. La réaction chimique obtenue par le mélange du carbure de calcium avec l’humidité résiduelle contenue dans l’échantillon de maçonnerie est de l’acétylène, qui est un gaz.

  6. Puisqu’il y a développement d’un gaz dans un récipient clos de façon parfaitement hermétique, la bombe à carbure va se retrouver sous pression. Cette pression s’affichera alors sur le manomètre servant de bouchon à la bombe à carbure.

  7. Il suffira donc, à l’aide d’une table de conversion, de mettre en relation cette pression avec le poids de l’échantillon prélevé, pour obtenir automatiquement le taux d’humidité résiduel contenu dans cet échantillon. Exemple : pour un prélèvement d’échantillon de 10 grammes et une pression maximale de 0,3 bars, le taux d’humidité résiduel de l’échantillon est de 2,9 %.      

L'étuve séche

En laboratoire après avoir prélevé des échantillons sur chantier on obtient également une mesure précise du taux d'humidité des murs. Méthode du CEBTP. Mesures réalisées en cas de litige lors d'expertise suite à un traitement contre les remontées capillaires déffectueux.

 

Utilisation :

 

Placer une quantité déterminée du matériau humide à tester dans une boîte à pétri numérotée préalablement et tarée, Peser l’ensemble et l’introduire dans une étuve pendant 24 heures sous une température de 105°Celsius, après dessiccation, on pèse l’ensemble une seconde fois, déduire les masses humide et sèche de l’échantillon et calculer la W.


Appel

Email

Plan d'accès