REMONTEES CAPILLAIRES EN REGION MIDI PYRENEES

Les dégradations provoquées par les remontées capillaires touchent essentiellement les bâtiments anciens construits directement sur le sol sans aucune étanchéité entre les murs et le sol.

Dégradation des crépis, détérioration des briques, taches d'humidité, décollement des plâtres, tapisseries et peintures, pourrissement des boiseries, humidité de l'air élevée ....

Les dégradations provoquées par les remontées capillaires touchent essentiellement les bâtiments anciens construits directement sur le sol sans aucune étanchéité entre murs et sol. Ces désordres se traduisent par des taches d'humidité, par le décollement des enduits, des tapisseries, des peintures, par la déterioration des briques, des pierres, des boiseries, des planchers etc....

Au sein de la région Midi-Pyrénées, et plus particulièrement dans les villes de Toulouse, Montauban, Auch, Castres, Albi, la plupart des bâtiments construits en briques foraines, pierres ou terre, de structure hétérogène, sont atteints par ces remontées d'humidité : anciennes fermes, maisons de village, églises.

La présence de remontées capillaires est due à la réunion de plusieurs facteurs qui ne peuvent être dissociés

L'absence d'arase étanche :

 

Les constructions anciennes n'en comportent généralement pas à l’exception de celles employant des pierres très peu capillaires de type schistes, ardoises, grès ou granit en soubassement des murs porteurs. Il est aujourd’hui très rare que l’arase étanche soit omise en constructions neuves de maçonnerie.

Les maçonneries anciennes sont fréquemment le siège de remontées capillaires, notamment avant réhabilitation, mais aussi parfois après si ces remontées d'humidité ne sont pas, ou mal, traitées. En revanche, ce phénomène de remontées d'humidité dans les murs affecte très rarement les constructions récentes.

 

La présence d'eaux souterraines :

 

Une nappe phréatique (en grec "phrear" qui veut dire "puit") est une masse d'eau contenue dans les fissures du sous-sol ; elle est accessible généralement par le puit ou par le forage.

 

La nappe phréatique peut avoir pour plancher une couche imperméable tout comme elle peut avoir comme toit une couche imperméable : la nappe devient alors captive. Cette eau chargée de sels minéraux provoque des remontées capillaires.

 

Les autres problèmes d'humidité des murs : infiltrations, condensation ...

Les infiltrations

Les infiltrations dans la majorité des cas sont provoquées par des défauts d'étanchéité.  Les eaux de pluie s'infiltrent au travers des murs ou au travers d'un plafond. Pour les infiltrations latérales les abords extérieurs sont souvent en cause : contrepente , rétention d'eau, dalle fissurée etc ...

 

Nappe qui affleure le sol :

 

Dans ce cas bien précis que l'on rencontre notamment dans des caves de certains quartiers de Toulouse, peu de solutions existent.

Malgré l'installation de pompes de relevage pour abaisser la nappe localement, les remontées d'humidité persistent. Nous sommes en présence d'un effet de mèche.

 

Etanchéité verticale :

 

Le moyen le plus radical mais pas toujours possible pour supprimer des infiltrations latérales est de décaisser à l'exterieur, ensuite poser un drain et dérouler une nappe à excroissance à résistance élevée à la compression de type DELTA MS.

 

Condensation

 

Les condensations se manifestent au droit des ponts thermiques (linteaux, corniches, bandeaux, consoles, etc.)

Les taches se localisent en général dans les angles et aux endroits mal ventilés (dos de meubles, derrière les tentures, ...).Elles sont les plus intenses pendant les saisons froides.

L’enduit se dégrade plus tardivement et uniquement si les condensations sont très abondantes.

Le papier peint ne se décolle pas dans tous les cas. Les condensations apparaissent surtout dans les locaux peu chauffés et mal ventilés ou dans ceux où il y a une production de vapeur importante. Le phénomène est lié au mode de vie des habitants. Les condensations se forment le plus souvent sur les murs orientés au nord ou à l’est. 

 

Un systéme de ventilation adapté au logement et à l'utilisation est la solution pour éviter ces condensations.

Ventilation :

 

De nombreux systémes de ventilation existent : VMC hygro A, hygro B, VMC double flux, VMI etc. Leur but est de renouveler l'air en limitant la perte de calories.

 

La plus performante est la VMC double flux. La VMC double flux permet de réduire jusqu’à 90 % les pertes de chaleur liées au renouvellement d’air et ce pour un prix abordable. Ce système permet ainsi de diminuer considérablement vos factures de chauffage. La ventilation double flux s’inscrit donc comme une solution performante et rapidement rentable. 

TOULOUSE

102 rue de Lespinet

31300 Toulouse

05 61 32 17 05

 

 

 

DROIT DE RETRACTATION

MENTIONS LEGALES

MONTAUBAN

2 rue Fourchue

82000 Montauban

05 63 47 95 90

ALBI

8 ter rue de l'Escapadou

81000 Albi

05 63 47 95 90


Appel

Email

Plan d'accès