Rey Assèchement expert en humidité des murs en Midi Pyrénées

TOULOUSE - ALBI - MONTAUBAN

Rey Assèchement, entreprise spécialisée depuis 1990 dans l'assèchement des murs de bâtiments anciens, intervient en région Midi-Pyrénées

Une technicité et une connaissance uniques dans le traitement de l'humidité des anciennes constructions. Notre expérience : la meilleure garantie d'efficacité et de fiabilité dans le traitement des murs humides.

Fondée en 1958, L’entreprise REY s’est spécialisée depuis près de 30 ans dans le traitement de murs humides. Rey assèchement, c'est aujourd’hui une expertise et une antériorité dans le traitement de l'humidité et l'assèchement des murs des bâtiments sans équivalence en région Midi-Pyrénées.

Des centaines de maisons anciennes et de bâtiments publics ou privés traités contre les remontées capillaires en Midi-Pyrénées

L’expertise de Rey assèchement dans l'assèchement des murs, et notamment le traitement des remontées capillaires et du salpêtre des bâtiments anciens, s’est mise au service de maisons de villes, d’anciennes fermes toulousaines, de mairies, d’écoles, d’églises et châteaux en Midi-Pyrénées.


Retrouvez de nombreuses références près de chez vous attestant de l'efficacité et de la fiabilité des traitements de murs humides réalisés par la société Rey Assèchement en région Midi-Pyrénées.

 

Notre expérience construite auprès de centaines de chantiers dans le traitement des murs humides et dans leur assèchement nous permet d'atteindre un niveau d'efficacité et de fiabilité optimums.

Un procédé d'assèchement des murs autonome, une solution écologique ... Aucune consommation électrique, ni batterie et aucune production d'onde électromagnétique artificielle : technologie passive ...

Ce procédé d'assèchement des murs s'applique particulièrement aux constructions en maçonnerie ancienne pour les murs de toutes épaisseurs dans les divers matériaux pouvant être le siège de remontées capillaires : pierre, terre, briques foraines, etc…

 

L'originalité principale de ce dispositif d'assèchement des murs est qu'il se présente sous la forme d'un boîtier composé de circuits passifs non alimentés : ni alimentation secteur, ni batterie, il est totalement autonome. Plusieurs modèles d'appareils d'assèchement sont disponibles plus ou moins puissants en fonction de la surface à traiter contre les remontées capillaires.

 

Cette technologie d'assèchement des murs a été conçue et développée dans le but de stopper la totalité des remontées capillaires de l’ensemble du bâtiment.

Procédé écologique

Aucune consommation électrique, pas de branchement, pas de batterie, aucun entretien et pas de produit chimique.

 

Aucune émission d'onde électromagnétique

artificielle

Technologie passive

 

Garantie de 30 ans

La technologie passive permet d'obtenir une durée de vie des circuits électroniques très largement supérieure aux technologies traditionnelles.

 

 

 

Remontées capillaires, remontées d'humidité, murs humides, taches d'humidité, salpêtre, dégradations des murs ....

Les dégradations provoquées par les remontées capillaires touchent essentiellement les bâtiments anciens construits directement sur le sol sans aucune étanchéité entre les murs et le sol. Ces désordres se traduisent par des taches d'humidité, par le décollement des enduits, des murs humides, des tapisseries, des peintures, par la déterioration des briques, des pierres, des boiseries, des planchers etc.... 

 

Sur la région toulousaine ainsi que sur le Tarn et le Tarn et Garonne, la plupart des bâtiments construits en briques foraines, pierres ou terre, de structure hétérogène sont atteints par ces remontées d'humidité provenant d'eaux souterraines. Il s’agit notamment d’anciennes fermes, de maisons de villages, d’églises et de châteaux.

La capillarité dans les bâtiments : deux phénomènes physiques bien distincts ...

Le phénomène des remontées capillaires est lié à une propriété physique des fluides : la tension superficielle.

Dans le cas de l’eau, cette tension superficielle est très importante. En effet, si l'on immerge partiellement un tube creux très fin dans un volume d’eau, l’eau va remonter contre la pression de l’air au-dessus de la surface du volume.

Dans le cas de tout bâtiment, les remontées d'humidité vont se faire grâce à la porosité des matériaux utilisés. Les minuscules interstices dans la matière, béton, brique, ciment, vont faire office de tubes et l’eau va progresser vers le haut. Cela n’aura pas lieu si le sol sur lequel sont posées les fondations est parfaitement sec, mais cela est rarement le cas. Certaines propriétés physiques des sols sur les lieux de la construction peuvent ensuite favoriser une remontée capillaire plus importante de l’eau, notamment par création de courants électromagnétiques. Certains professionnels préfèrent distinguer les remontées capillaires par effet de mèche, de celles favorisées par une différence de potentiel qui vont beaucoup plus haut. On parle d’effet de mèche pour les premières, et de remontées capillaires pour les secondes mais le phénomène physique de départ reste la capillarité. Selon la porosité des matériaux, la surface d'évaporation, l’humidité et la nature du sol, les remontées capillaires peuvent se faire jusqu’à plusieurs mètres de hauteur, humidifiant et dégradant le mur touché.

Salpêtre, sels minéraux, traces blanches sur les crépis, plâtres, briques, pierres ...

Le salpêtre et les sels minéraux présents sur les bâtiments anciens sont des effets secondaires des remontées capillaires. Ces dépôts blanchâtres sont courants dans les régions où l'eau est polluée par les nitrates ou naturellement riche en nitrates.

Le salpêtre se présente sous la forme de fibres blanches ayant l'apparence de poils blancs. Dans les caves ou anciennes fermes, toulousaines, maisons de village, églises le salpêtre est l'un des résidus du développement de bactéries qui se nourrissent de l'ammoniac provenant de l'eau du sol et du carbonate de potassium contenu dans les murs. La transformation se termine au contact du dioxygène de l'air pour former le nitrate de potassium ou couramment appelé salpêtre. Dans les caves ou anciennes fermes, toulousaines, maisons de village, églises le salpêtre est l'un des résidus du développement de bactéries qui se nourrissent de l'ammoniac provenant de l'eau du sol et du carbonate de potassium contenu dans les murs. La transformation se termine au contact du dioxygène de l'air pour former le nitrate de potassium ou couramment appelé salpêtre.

Champignons, pourrissement des boiseries

Dans certains cas bien particuliers de bâtiments anciens atteints par des remontées d'humidité, des champignons attaquent planchers, encadrement de portes, lambris, etc ... Ces champignons de la catégorie lignivore sont plus connus sous le nom de mérule. La mérule forme une pourriture cubique qui se manifeste par l'apparition de fissures géométriques et rectilignes sur le bois à la surface des escaliers et des poutres par exemple. Elle attaque les boiseries humides (à partir d'un taux de 22 % d'humidité) même si elle nécessite moins d'humidité que les autres champignons pour prospérer. C'est dans les maisons atteintes par des remontées capillaires qu'on la retrouve le plus fréquemment. La mérule présente une coloration brune accompagnée de filaments blancs et dégage une forte odeur de champignon. L'infestation de la mérule est rapide et invisible. Elle peut effectivement stagner à l'intérieur du bois pendant de longues années en attendant un changement favorable (par exemple, l'apparition de remontées d'humidité).

Sur la région Midi-Pyrénées, on la trouve notamment à l'ouest de Toulouse aux alentours de Saint-Gaudens.

Pourquoi choisir la société Rey Assèchement ?

De par notre expérience, près de 30 ans dans le traitement de l’humidité en région Midi-Pyrénées, Rey Assèchement est l'interlocuteur qu'il vous faut pour traiter définitivement les remontées capillaires de votre maison, appartement, local commercial, bâtiment communal, etc... et ce, quelles que soient son implantation, sa surface ou la structure de ses murs. 

 

Plus de 1000 bâtiments publics et privés construits avec divers matériaux - briques foraines, galets, pierres, terre - ont été traités avec succès contre les remontées capillaires sur la Haute-Garonne, le Tarn, le Tarn et Garonne, le lot et le Gers par la société REY Assèchement au cours de ces 25 dernières années.

 

Diagnostic -> installation -> suivi -> conseil

Une restauration, quelle que soit l’importance du bâtiment, est un projet complexe et le traitement de l’humidité en est un élément important conditionnant alors la pérennité des travaux engagés.

Par notre démarche globale, nous sommes avec vous tout au long du projet pour éliminer ce problème que sont les remontées capillaires.

En effet, nous sommes présents dès l’étude du projet par notre diagnostic humidité complet et précis. Soucieux de vous apporter des informations et des conseils pertinents, notre étude respecte un cahier des charges rigoureux. Après la lecture de notre rapport, vous aurez alors en mains tous les éléments pour éliminer les remontées capillaires ainsi que leurs effets secondaires.

Lors de la phase de chantier, nous installons notre procédé d'assèchement de murs sans empiéter sur le planning. Nous suivons ensuite l’assèchement des murs du bâtiment par de nouvelles séries de mesures CM.

Cependant, notre savoir-faire se met à votre service au-delà de cette installation. Notre expérience dans le traitement de l'humidité de plus de 1.000 chantiers de rénovation nous a permis d’observer de nombreuses réalisations. Nous pouvons de ce fait répondre à vos interrogations et vous conseiller lors de la réfection des murs dégradés par les remontées capillaires et chargés en sels minéraux.

TOULOUSE

102 rue de Lespinet

31300 Toulouse

05 61 32 17 05

MONTAUBAN

2 rue Fourchue

82000 Montauban

05 63 47 95 90

ALBI

8 ter rue de l'Escapadou

81000 Albi

05 63 47 95 90


Appel

Email